LES PREVISIONS HYDROLOGIQUES
Le système s’appuie sur deux types de prévisions. Les prévisions liées aux observations des stations hydrométriques en amont et les prévisions dérivées des modèles hydrologiques.

Les prévisions liées aux observations ont un degré de certitude beaucoup plus élevé mais donnent seulement un jour de préavis aux villages riveraines ; par contre les prévisions dérivées des modèles hydrologiques ont une incertitude majeure mais peuvent donner des indications sur l’évolution de l’hydrologie jusqu’à 10 jours.

A l'état actuel, le système d’alerte précoce fonde ses prévisions sur le débit observé à l’hydromètre de Bossey Bangou et sur le modèle hydrologique GloFAS (link: http://www.globalfloods.eu/general-information/about-glofas/) dans le prochain futur est prévu l’intégration du modèle Niger Hype.

La prévision sur les données observées se base sur le débit observé à la station de Bossey Bangou. Le bassin versant en amont de la station de Bossey Bangou correspond au 95% du bassin versant total de la Rivière Sirba. Le débit observé est donc représentatif du débit qui s’écoule dans les villages riverains un jour après.

Le temps de propagation de la crue a été calculé avec le modèle hydraulique et démontre que le préavis sur les villages principaux en aval est compris entre 20 heures (Touré) et 28 heures (Tallé).

Pour informations supplémentaires sur les temps de propagation de la crue il est possible lire l’article scientifique Flood Hazard Scenarios of the Sirba River (Niger) : Evaluation of the Hazard Thresholds and Flooding Areas (link : https://www.mdpi.com/2073-4441/11/5/1018).

Le modèle GloFAS (Système Globale de Sensibilisation aux Inondation) est un modèle hydrologique globale distribué qui assigne les paramètres sur une maille régulière de 10 km et donne des prévisions de débit jusqu’à 30 jours. La version plus récente, utilisé par le système, est la version 2.0 qui est calée avec les débits observées dans 2'000 stations dans le monde entier (link : http://www.globalfloods.eu/technical-information/glofas-30V2day/).

Sur le bassin de la Rivière Sirba les sorties du modèle sont beaucoup sous-estimées ; pour cette raison les prévisions de débit ne sont pas utilisées telle-quelles mais sont corrigées pour devenir un prédicteur plus fiable des débits observés dans la rivière. Deux corrections/optimisations ont été apportées aux données :
  1. Optimisation sur les données mesurées par une translation pour faire coïncider la première prévision avec la dernière observation. Ces prévisions ne considèrent pas l’intensité prévue mais seulement la tendance de croissance ou décroissance des jours suivants.
  2. Optimisation sur la série historique par une correction de la prestation sur la base de 10 ans de simulations. L’optimisation de la performance a été développée à travers l’application de facteurs correctifs (additif, multiplicatif et exponentiel) aux prévisions sur de période homogène (décades dans les mois de pluie) pour améliorer la qualité du modèle. La qualité a été évaluée pour augmenter le plus possible le POD (Probabilité de Détection des évènements extrêmes) et en même temps de diminuer le FAR (Taux de False Alarme).
Dans les prochaines étapes il sera développé l’accès à un deuxième modèle hydrologique pour augmenter soit la précision soit la solidité du système, le modèle Niger Hype développé dans le projet FANFAR (link : http://fanfar.eu/fr/acceuil/) par le Service Météorologique et Hydrologique Suédois (link : https://www.smhi.se/en) et le Centre Régional Agrhymet (link : http://www.agrhymet.ne/).